ÎLOT KARRÉ : POSE DE LA 1ÈRE PIERRE

 

Jeudi 14 décembre, Hervé Simon, Directeur général adjoint d’ICADE Promotion, aux côtés de Hélène Geoffroy, Maire de Vaulx-en-Velin, Vice-présidente de la Métropole de Lyon et de Roland Crimier, Vice-président de la Métropole de Lyon, en charge du projet Carré de Soie ont posé ensemble la première pierre de l’îlot Karré sur le secteur de Vaulx-en-Velin la Soie.

UN PROGRAMME MIXTE AU CARRé DE SOIE

Situé à deux pas du pôle multimodal de transport en commun (métro A, bus, T3, RhônExpress), l’îlot Karré, porté par l’opérateur ICADE, est un programme immobilier mixte de 26 000 m2 de bâti.

Ce projet, dont les travaux ont commencé au mois d’avril 2017, comprend deux programmes de bureaux (Le Karré et KBIS) et un programme de 144 logements (Karré Velvet) dont environ 76 logements aidés et 68 logements en accession libre.

Il permettra également la réalisation de voiries autour des différents bâtiments et d’une voie piétonne publique Nord-Sud par la Métropole de Lyon. Le cœur d’îlot permettra de créer un lieu ouvert privatif et d’assurer une continuité végétale entre les bâtiments. Par ailleurs, un square public de 1 500 m2 sera réalisé par la Ville de Vaulx-en-Velin en concertation étroite avec les habitants.

UNE DYNAMIQUE AU COEUR DU TERRITOIRE

Au cœur du pôle tertiaire d’une superficie d’environ 200 000 m2, l’îlot Karré perpétue le développement économique du Carré de Soie avec une nouvelle offre de bureaux via ses programmes Karré et KBIS : 2 bâtiments tertiaires d’une superficie respective de 10 130 m2 et de 7 200 m2.

L’îlot Karré s’inscrit aussi dans la dynamique plus globale du Carré de Soie : l’arrivée de l’esplanade TASE (1,5 ha) en 2020, de voiries et cheminements piétons sur Vaulx-en-Velin la Soie, l’arrivée future de l’esplanade Miriam Makeba (fin 2018) et de nouvelles voiries et des commerces et services en pied d’immeubles sur le secteur voisin de Villeurbanne la Soie.

UNE OPération qui s’inscrit dans l’histoirE

L’îlot Karré perpétue la démarche de valorisation de l’existant sur le Carré de Soie en intégrant la préservation du mur de façade de l’ancienne usine Kaeser. Il fait écho avec d’autres projets sur le territoire : la réhabilitation de l’ancienne usine TASE et de celle à venir sur l’ancien foyer de jeunes filles TASE à travers le projet « l’Autre Soie ».