Des Rencontres pluvieuses, mais heureuses !

Les Rencontres du Carré de Soie ont bravé la pluie et le froid samedi 1er octobre. Spectacles, concerts, ateliers, visites, expositions, initiations sportives, débats citoyens… organisés par les acteurs locaux ont fait le plaisir du public. L’occasion de découvrir les richesses de ce territoire en pleine transformation. 

Malgré la pluie, convivialité, découvertes, échanges étaient au rendez-vous, samedi 1er octobre, sur la rue Alfred de Musset métamorphosée pour l’occasion. Retour flash sur les 60 propositions d’animations qui étaient proposées :

  • Les visites et balades ont permis au public de pousser les portes de sites insolites ou en chantier : usine Tase, tiers-lieu des mobilités actives, chantiers de l’Autre Soie, des Grandes cité Tase et du Lot G de la ZAC Villeurbanne la Soie ou la balade- spectacle « Palimpeste  à la Poudrette »
  • Les concerts et spectacles se sont enchainés toute la journée sur la scène éphémère des Rencontres du Carré de Soie, et dans la rue avec les spectacles issus des Rencontres des Arts participatifs.
  • Initiation cirque ou escalade, réparation de vélos, constructions d’oyas, de germoirs ou de bombes à graines, création de jeux en matériaux de réemploi, maquette participative, cuisine zéro déchet… les ateliers ont rencontré un public nombreux tout au long de la journée !
  • Les habitants ont pu échanger avec les professionnels de la Métropole, de TCL, de Sytral Mobilités ou encore du CCO sur les projets de transformation du territoire.
  • Grâce à trois débats théâtralisés autour de la transformation des déplacement en ville, passants, citoyens intéressés, professionnels, élus, instances de participation de la Métropole et des villes ont pu croiser leurs regards sur un sujet qui nous concerne tous.

Cet événement a donné lieu à une mobilisation importante de la part des acteurs du territoire : structures culturelles, centres sociaux, acteurs de l’économie sociale et solidaires ou de l’aménagement… . Des projets partagés ont pu émerger grâce à la dynamique de co-construction mise en place, une manière de favoriser les collaborations pour demain.

Plus de 100 habitants du territoire ou élèves des écoles se sont également investis dans le cadre de la co-construction des décors avec le collectif Pourquoi Pas ?!, des ateliers chants multilingues avec Reno Bistan. Les parents d’élèves se sont aussi mobilisés autour d’un projet de maquette en matériaux de réemploi…

Retour en images…

Diversité, convivialité, découvertes, échanges étaient au rendez-vous sur la rue Alfred de Musset, métamorphosée pour l’occasion !

 

©Métropole de Lyon / Laurence Danière